Sindy G. – Ancienne étudiante CIF à l’ISEE

par Madeline le 20 février 2017

Reprendre ses études lorsque l’on travaille depuis quelques temps n’est pas facile. Sindy, ancienne étudiante à l’ISEE Business School revient sur son parcours de CIF et livre quelques conseils bien avisés.

1/ Sindy, parlez-nous de votre parcours professionnel avant votre CIF

Avant mon Congé Individuel de Formations (CIF), j’ai été coach et professeur de danse pendant une dizaine d’année. Après l’univers artistique, je me suis confrontée à celui de l’entreprise. J’ai occupé le poste d’assistante dans diverses structures, dont un OPCA.

2/ Pourquoi avoir choisi de faire un CIF ?

On m’a soumis l’idée du CIF en me posant la question suivante : Après ce remplacement qu’aimerais-tu faire ? Je pensais faire ce que je pourrais et non pas ce que j’aimerais… L’assistante que je remplaçais parce qu’elle même partait en CIF m’a invité à réfléchir aux champs des possibles pour une évolution de carrière et de me lancer. J’ai suivi ses conseils et je ne regrette pas une seconde.

3/ Quels étaient vos critères pour choisir l’école de formation ?

Je souhaitais faire une formation en communication qui soit ouverte sur d’autre secteur. Le choix d’une école de commerce, proposant un tronc commun marketing et une spécialité communication était pour moi un excellent compromis. C’est ce que j’ai retrouvé dans le programme de l’ISEE Business School.

4/ Quel bilan tirez-vous de la formation ?

La formation m’a apporté connaissances théoriques en marketing, finance, communication, gestion de projet ainsi qu’une approche opérationnelle de la communication et du marketing. La formation m’a surtout permis de développer une posture managériale et entrepreneuriale très forte. J’ai maintenant une nouvelle vision sur le monde du travail et les possibilités qui s’offrent à moi.

5/ Qu’avez-vous fait après votre formation ?

Après 9 mois intensifs de formation, un stage en tant que chef de projet communication et ingénierie pédagogique, j’ai tout de suite mis à profit mes apprentissages pour créer mon agence de communication interpersonnelle.

C’est un projet que je n’avais pas au départ et qui a pu exister grâce à cette année de formations à l’ISEE Business School. Je suis aujourd’hui consultante formatrice et je continue de travailler avec des étudiants sur des projets, comme d’autres l’on fait pour moi.

6/ Quels conseils donneriez-vous à un quelqu’un souhaitant faire un CIF ?

Mon conseil aux personnes hésitantes c’est de se lancer, de le faire ! Mais surtout de garder l’esprit ouvert et créatif : C’est l’utilisation de nos connaissances et ce que l’on est capable de faire avec qui rend l’objectif atteignable. Il ne faut pas “attendre quelque chose de la formation” mais “faire quelque chose de la formation”.

7/ Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

Une des difficultés que j’ai rencontrées c’est la charge de travail. Mener une vie d’étudiant quand on a une vie de famille, des enfants en bas âge et plus le cerveau de ses 20 ans, ce n’est pas évident… J’ai un peu eu l’impression de traverser une tempête, mais heureusement je n’étais pas seule. Prévenez quand même votre entourage que vous allez vivre une expérience intense et prenante et que vous aurez besoin de leur soutien.

 

Pour tout savoir sur le programme salarié, rendez-vous sur le site de l’ISEE.