Claire CANICIO-LINTILHAC

par Océane H. le 18 décembre 2015

FullSizeRender

Et c’est parti ! Cette semaine, le marathon de l’administration continue, et nous rencontrons donc cette fois Claire CANICIO-LINTILHAC.

Présentez-vous en quelques mots.

Je suis coordinatrice pédagogique à Aix Ynov Campus depuis bientôt un an. J’ai eu la chance de travailler aux Etats-Unis, en Angleterre et en France dans une Université Américaine ! La dimension interculturelle m’attire car elle ouvre énormément l’esprit et permet d’apprendre aussi beaucoup sur soi et sa propre culture. Au-delà de la vie professionnelle le jour, j’ai deux jeunes enfants qui occupent bien les nuits et qui baignent plus dans la musique que dans les langues je le reconnais, leur papa faisant partie d’un groupe de musique qui fait de belles scènes.

 

– Pourquoi avoir choisi cette profession ?

Pour sa richesse humaine, les valeurs que je porte et pour déployer un autre mode d’enseignement que celui que j’ai vécu en tant qu’étudiante. Je me souviens de cette sensation d’ennui et de gâchis en classe quand mes neurones n’étaient pas stimulés et de ce profond décalage dans un cursus académique classique désuet, dénué de finalité concrète et éloigné de la réalité de l’entreprise.  Les résultats académiques étaient certes au rendez-vous mais ceux-ci n’épanchaient pas pour autant ma soif d’apprendre et de trouver ma place professionnellement. J’ai toujours travaillé où que ce soit dans l’éducation et l’enseignement, c’est un domaine dans lequel je m’épanouis et qui demande de toujours évoluer avec son temps. Je fuis l’ennui et mes responsabilités variées s’inscrivent dans une démarche de construction et d’amélioration avec un relationnel étudiants et équipe pédagogique qui me convient parfaitement !

 

– Pourquoi YNOV ?

J’ai choisi Ynov et inversement parce que nous nous entendons bien pour nos idées novatrices, notre dynamisme et l’énergie mises en œuvre pour avancer sur un projet solide de formation. Si je m’investis autant, c’est bien parce que le projet est pertinent et cohérent. J’aime créer, construire, débloquer des situations et trouver des solutions, trouver les bonnes idées qui font la différence, apprendre des autres et avancer. Jusqu’à présent j’avais travaillé dans des structures avec un facteur commun : l’anglais ! Donc bien évidemment, je tâche de trouver des solutions pour faire venir l’anglais à nous de diverses manières, et je retrouve au sein d’Ynov un contexte de travail proche des modèles Anglo-Saxons que je connais et qui me sont chère. Je suis ravie d’ailleurs pour l’extension UCLA qui s’offre aux étudiants, c’est une très belle opportunité ! Je ne regrette en aucun cas d’avoir changé d’horizon l’an dernier et d’avoir rejoint une équipe qui déborde de bonne humeur avec un goût du travail bien fait qui permet d’avancer ensemble.

 

– En dehors de tout ça, quelles sont vos passions ?

L’être humain pour sa complexité, sa richesse et son grain de folie, la danse (Preljocaj ! ), la BD (Enki Bilal ! ), créer et fabriquer des vêtements, tout ce qui me permet de passer de l’idée à la réalisation concrète, enseigner en fait partie ! La musique tant que ce n’est pas moi qui chante ! Les plantes en plastique qui me font oublier que je n’ai pas la main verte… Et le concept lointain du sport en attendant de pouvoir le mettre en pratique en 2016.. j’espère !

 

Et pour finir, un petit test rapide :

– Entrée ou Dessert ?

Dessert ! cheesecake !

– Café ou Thé ?

Caféssssssssss

– Coca ou Oasis ?

Coca zéro

– Frites ou Légumes ?

Légumes

– Ascenseur ou escaliers ?

Ascenseurs avec une once de culpabilité …

 

Et c’est avec beaucoup de pep’s que l’on finit cette interview, car c’est comme ça qu’on la connait, notre Claire ! 🙂

 

Par Océane HUBERT